COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Antiviral "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " Antiviral "   Mar 5 Mar - 10:39

Le premier film du fils de David Cronenberg : « Antiviral » de Brandon Cronenberg.
Il a participé à diverses activités artistiques avant d’approcher le monde du cinéma qui était à Papa. Sa première fois, c’est dans un film de Papa d’ailleurs, où il était technicien des effets spéciaux dans le film « Existenz ». 2 courts métrages plus tard, voici son premier long « Antiviral » en qui on portait grand espoir puis le film eut de moins en moins bonne presse malgré ses nominations dans divers festivals.
C’est pas terrible…. Ça donne envie ?

La communion des fans avec leurs idoles ne connaît plus de limites. Syd March est employé d'une clinique spécialisée dans la vente et l'injection de virus ayant infecté des célébrités. Mais il vend aussi ces échantillons pour son propre compte, à de puissantes organisations criminelles.
Sa méthode pour déjouer les contrôles de la clinique : s'injecter les virus à lui-même.
Mais ce procédé va s'avérer doublement dangereux : porteur du germe mortel ayant contaminé la star Hannah Geist, Syd devient une cible pour les collectionneurs…

Histoire fort embrouillée et pas très excitante narration. Des thématiques qu’on a vues (maladies, corps agressés, corporations) chez papa qui s’en débrouillait beaucoup mieux.

Une réalisation assez clinique (rappelant papa… en moins bien… je sais je me répète, mais c’est lui qui a commencé).
Cela rappelle les réalisations de papa de la fin des années 70 (les plus amatrices).

Et cela ne s’arrange guère du côté acteur (papa sait choisir lui…)
Le héros est interprété par Caleb Jones qui avait joué dans « Le dernier exorcisme » (le réel dernier sort la semaine prochaine ; ils ont du mal avec la définition de « dernier ») et dans « X-Men : le commencement ». Je n’aime pas la tête de l’acteur, je n’aime pas son jeu, je ne suis pas verni, c’est le héros de l’histoire.
On retrouve Malcolm McDowell, égale à lui-même.

Je me suis faits chier, j’avais le père en tête à chaque plan mais cela ne convenait pas. Une grosse déception quoi.
Bon film !!!

Revenir en haut Aller en bas
 
" Antiviral "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: