COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Cloud Atlas " un des films de l'année !!!!!!!!!!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " Cloud Atlas " un des films de l'année !!!!!!!!!!!!!   Mer 27 Mar - 10:30

Le dernier film du frère et sœur Wachowski : « Cloud Atlas ».
Je vous présente pas les brothers qui ne sont plus brothers mais brother Et sister vu que Larry s’est fait poussé les nibards, peut-être coupé la bite et s’est fait une petite couleur rouge-rose pour les cheveux et s’appelle Lana (hommage ???).
Mais en même temps, il me faut parler d’eux car le film n’existe que par eux.
« Matrix » a fait exploser Hollywood à la fin des années 90 (du siècle dernier donc), les brothers à l’époque ont permis à toute une faune étrange d’arriver à Hollywood et de pouvoir faire des films de dingues ; cette faune a eu des postes importants dans les exécutifs. Puis 2000 est arrivé et la fin du monde non. Hollywood proscrit donc les frères Wachowski avec les « Matrix 2 et 3 » qu’il considère comme raté : le messie n’était pas celui qu’on pensait.
Tout le monde a copié le premier « Matrix » dans son design, ses thématiques pendant plus de 10 ans. Par contre personne n’a encore essayé de faire mieux que « Matrix 2 et 3 » car personne n’a réussi à comprendre comment ils sont arrivés à faire ces films futuristes. Et ce n’était que le début.
Ils ont produit (pas très bien) : « V pour vendetta » d’après la BD culte d’Alan Moore, « Ninja assassin » ; indignes de leurs talents.
Tout le monde les oublie un peu et ils réalisent alors le premier manga live (réussi ; car y’a eu des ratages et des sévères) avec « Speed Racer » en 2008 ; plus qu’une réussite, un monument, le premier film qui n’était déjà plus du 21ème mais bien au-delà tant les techniques cinématographiques sont du domaine de l’inédit ; après, cela reste un film pour enfants dans ses thématiques mais quel film pour enfants.
Depuis rien. Nous les fans, on se languissait. Et puis des infos apparurent mais peu. Et voici notre film qui s’est vautré aux USA comme peu de films l’ont fait.
Pourquoi ? Hollywood a totalement abandonné nos Wachowski. Le film n’a pas eu de promotion faute d’argent, ils ont mis 100 M de dollars que pour le film et ils n’ont plus rien après.
Le film est réellement complexe, inédit et peut sans aucun doute se positionner comme un des meilleurs films de l’histoire du cinéma. Cela agace Hollywood.
En France, le succès devrait être un peu meilleur mais pas pour l’imposer définitivement.
Je vais donc vous conter la fin des réalisateurs les plus en avance sur leur temps.

Adam Ewing est un homme de loi américain, embarqué à bord d'une goélette partie de Nouvelle-Zélande et faisant route vers San Francisco, sa ville natale. Il n'a rien à voir avec Robert Frobisher, lequel, un siècle plus tard, se met au service d'un compositeur génial pour échapper à ses créanciers. Ni l'un ni l'autre ne peuvent connaître Luisa Rey, une journaliste d'investigation sur la piste d'un complot nucléaire, dans la Californie des années 70. Ou Sonmi~451, un clone condamné à mort par un État situé dans le futur. Pourtant, si l'espace et le temps les séparent, tous ces êtres participent d'un destin commun, dont la signification se révèle peu à peu. Chaque vie est l'écho d'une autre et revient sans cesse, telle une phrase musicale qui se répéterait au fil d'innombrables variations.

Le film est l’adaptation du roman « Cartographie des nuages » de David Mitchell, ouvrage complexe qui raconte la destinée de six personnages dans six styles différents, du polar à l'anticipation. Les différentes histoires peu ou prou liées finissent pas se rassembler autour d'une histoire d'éternel recommencement.
Livre difficilement adaptable de par ce fait car trop complet, trop explosé et Hollywood veut des films simples (« Matrix » n’était pas si simple que ça quoi qu’on en dise).
La narration est la monstrueuse réussite du film ; elle est complexe mais plus le film avance, plus le spectateur arrive à suivre différentes intrigues s’entrecroisant avec une virtuosité comme jamais. Le film est difficile à expliquer, il faut le vivre, c’est un vrai film de cinéma pour cela. Le texte, les personnages, la narration, les images, la musique, les thématiques forment un tout qui dévoile une architecture, un but, et par là-même un amour immodéré du cinéma.

Le film n’est pas réalisé uniquement par les Wachowski qui ont invité Tom Tykwer (« Cours Lola, Cours ! » en 1998, « Le parfum » en 2005) pour diriger 3 histoires tandis que les Wachowski s’occuperaient de 3 autres histoires en particulier les plus futuriste.
Les puristes remarqueront les différences de réalisation qui sont dans la logique même de cette histoire. Ce que j’ai remarqué est justement que nos Wachowski ne font pas d’esbroufes techniques comme sur leurs autres films (c’est tout à fait prodigieux mais pas tape à l’œil, je sens les artistes dans leur phase adulte : moins montrer pour plus dire).
La narration est le projet même de la réalisation : un cas d’école en ce qui concerne le montage qui est prodigieux pour raconter, faire passer d’une séquence à l’autre par une image, par une parole.
Le film fait presque 3h, et on ne voit pas le temps passé, le film a plusieurs vitesses (grande différence avec les blockbusters habituels : ça démarre fort, on se fait chier pendant un gros bout de temps et ça bourrine à la fin).
Le film démarre vite, s’installe et progresse vers une intensité paroxysmique.
Encore un cas d’école.

Une idée folle concernant les acteurs. 6 histoires, les mêmes acteurs principaux pour chacune, avec un bonus, les acteurs vont être souvent grimés jusqu’à parfois ne plus les reconnaître (ils apparaissent dans le générique final dans leurs diverses incarnations).
Un casting fou ; Tom Hanks, Hall Berry, Ben Whishaw, Hugh Grant, Jim Broadbent, Jim Sturgess, Susan Sarendon, Keith David et Hugo Weaving (Mr Smith de la saga « Matrix ») dans le rôle du méchant éternel et dans le rôle hilarant d’une femme (hommage à un James Bond célèbre).
Il y a des maquillages incroyables et d’autres plus contestables, il faut bien l’avouer en particulier pour les histoires réalisées Tom Tykwer.

Et pour finir, la musique, composé par Tom Tykwer, qui est une dominante du film, un élément de transition également. Bref, un projet fou.

Au final, nous avons le film somme, il est la composante de tous les films (aventure, comédie, SF, drame, historique, etc…). Le film est le cinéma ; cela peut être pédant dit comme ça, mais le projet d’adaptation nécessitait cela.
Les qualités des autres films du trio de réalisateur sont là pour son efficacité mais on peut rajouter à cela, une émotion (qui y était peut-être moindre dans les autres œuvres plus froides) pour la destinée de ces personnages.

Un très, très, très grand film qui j’espère va survivre à son échec immédiat. En tous cas, j’achète le Blu ray dès qu’il apparaît (enfin la version collector… cela sera la combientième ???).


Revenir en haut Aller en bas
 
" Cloud Atlas " un des films de l'année !!!!!!!!!!!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IUT Saint-Cloud DUT Année Spéciale - admissions 2009
» BDD de films
» offre de stage marseille indexation de films
» les 100 films qu' il faut avoir vus dans sa vie...
» Quels sont vos dix films de chevet ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: