COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " The Grandmaster "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " The Grandmaster "   Mar 30 Avr - 9:02

Le nouveau Wong Kar-Wai : « The Grandmaster ».
« My Blueberry night » en 2007 était son dernier film, un film occidental avec la chanteuse Nora Jones et Jude Law ; pas terrible même si très beau comme tous les films de Wong. Pas pour les amateurs.
Un peu après, il ressortit une nouvelle version des « Cendres du temps » son film de chevalerie chinoise (avec peu de modifications, je trouva) : un film très endormissant mais sublimissime visuellement. Il y a d’ailleurs des apparentés avec notre nouveau film.

Un récit de la vie d'Yip Man, maître légendaire de wing chun et futur mentor de Bruce Lee, dans la Chine des années 1930-40, et jusqu'au début des années 1950, lorsqu'il commence à enseigner son art à Hong Kong. Bouleversé par l'invasion japonaise, le pays traverse alors une période de chaos, qui correspond pourtant à l'âge d'or des arts martiaux chinois.

Un film que je croyais plus historique qu’il ne l’est : seule les grandes actions du héros sont dans l’exactitude mais tous les autres personnages autour de lui ne sont que re-création. En fait comme beaucoup de films de Wong et en particulier « Les cendres du temps », les personnages incarnent plus des valeurs morales exerçant une pression sur notre héros.
Une habitude également de Wong, une narration qui fait un peu ce qu’elle veut (beaucoup d’aller retour et comme notre héros et son amour impossible ne vieillissent pas à l’écran ; on ne sait jamais vraiment où en on en est même s’il y a une sorte de datation (carbone14) avant chaque grande séquence).
Et de grandes tirades un peu hermétiques.
Normal, c’est du à la façon dont Wong fabrique un film : il a une idée, des bouts de scènes, il filme beaucoup, beaucoup, beaucoup puis il monte, beaucoup, beaucoup et au final, ça fait un film. Un miracle, car il y a une certaine cohérence avec beaucoup de mais…
C’est ça un film de Wong Kar-Wai.

On vient plus pour un visuel, avec une photographie généralement étourdissante. Petite nouveauté, son chef Op Christopher Doyle (monstre absolu) ne figure pas sur ce film, mais remplacé par un français, Philippe Le Sourd (heureusement, qu’il ne s’occupe pas du Son… ; ok, je sors !!!!) qui a fait beaucoup de pubs, de clips, a travaillé avec Ridley Scott, Caro et Jeunet. Et la pointure peut se mesurer à Christopher.
Film d’Arts Martiaux = combats. Un gros dès le début sous un déluge de flotte, cela fait penser à « Matrix ». Normal, Yuen Woo-Ping y était le chorégraphe de combat comme sur « Tigre et Dragon ». Je connais bien ce chorégraphe qui a un style très spectaculaire mais pas très réaliste hors Wong dit que les combats sont réalistes. Mouif.

Le grand Tony Leung (des John Woo, des Zhang Zimou, et 7 Wong Kar-Wai) incarne donc ce grand maître avec sa justesse habituelle et un entraînement fort long pour les scènes de combat. La belle Zhang Ziyi (« Tigre et Dragon », « Hero », « 2046 » de Wong Kar-Wai) n’en finit pas d’être belle tout en ayant de folles scènes de combat.

Au final, c’est beau, avec de grands combats, de beaux acteurs et une histoire où on se perd mais pas avec déplaisir (faut être habitué à ce réalisateur, c’est tout).
Et on voit un petit garçon à la fin, qui sera Bruce Lee plus tard.
Bon film !!

Revenir en haut Aller en bas
 
" The Grandmaster "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: