COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Le passé "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " Le passé "   Ven 31 Mai - 16:39

Un film de Cannes qui a reçu un prix ; celui de la meilleure actrice pour Bérénice Bejo, je vais donc parler du « Passé » d’Asghar Farhadi (réalisateur iranien).
C’est le premier film de lui que je vois mais il a quelques films derrière lui et de nombreuses récompenses : « La fête du feu » en 2007 ; « A propos d’Elly » en 2009 (Prix du meilleur réalisateur au Festival de Berlin) ; en 2011, « Une séparation » (Ours d’Or à Berlin, César du meilleur film étranger et Oscar du meilleur film en langue étrangère). Je me dis qu’il va me falloir me le faire un jour vu les qualités qu’il semble avoir et d’autant plus que j’ai vu son petit dernier qui est grand.

Après quatre années de séparation, Ahmad arrive à Paris depuis Téhéran, à la demande de Marie, son épouse française, pour procéder aux formalités de leur divorce.
Lors de son bref séjour, Ahmad découvre la relation conflictuelle que Marie entretient avec sa fille, Lucie.
Les efforts d'Ahmad pour tenter d'améliorer cette relation lèveront le voile sur un secret du passé.


Un film sur les conflits familiaux, sur les discordances avec une acuité sans pareille.
Une histoire simple au début qui devient plus tendue et complexe au fur et à mesure car tout va passer par les sentiments des personnages qui sont foutrement ambigus donc si proches de nous.
Le centre du film est basé sur les personnages souvent enfermés en eux-même et Ahmad va être notre guide pour mieux les appréhender tout en se livrant fort peu.

Personnages joués par des acteurs totalement investis jouant en français (langue maternelle pour la plupart mais dirigé par un réalisateur ne le parlant pas et ne le comprenant pas).
Le film a cette particularité de ne pas être un film totalement français dans son esprit, son ambiance, il doit tenir aussi d’une origine orientale. Ce qui en fait un film complexe à l’image des personnages.
Bérénice Bejot a donc reçu un prix tout à fait mérité mais les autres acteurs auraient pu le recevoir également tant tous sont au diapason et même les plus jeunes acteurs.
Tahar Rahim après « Le Prophète » et d’autres films qu’il a voulu fort différents est encore ici d’une sobriété sans pareille.
Ali Mosaffa (Ahmad donc) a une carrière certaine dans son pays (mais moi et le cinéma iranien ça fait 2) et jouant ici en français, une langue qu’il ne maîtrise pas vraiment, sa performance est formelle tant sa sincérité est intense.

Une réalisation presque invisible mais sans doute très maîtrisée ; il a voulu ne pas tomber dans le piège de faire un tournage touriste (le piège dans lequel est tombé Woody Allen pour ses derniers films) ; le film aurait pu être tourné ailleurs ; l’important n’est pas le lieu mais les sentiments et les sensations.

Un drame intense avec peut-être une petite baisse à la fin du point de vue narratif (trop de choses tue les choses) joué avec une grande sincérité.
Bon film !!!
Revenir en haut Aller en bas
 
" Le passé "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que c est il passé en Décembre
» La vitesse foudroyante du passé
» [résolu] Où sont passées mes photos ?
» ça m'a passé sous le nez
» ça s'est bien passé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: