COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Michael Kohlhaas "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " Michael Kohlhaas "   Jeu 22 Aoû - 15:59

Un film médiéval français : « Michael Kohlhaas » d'Arnaud des Pallières.
Réalisateur français que je ne connaissais pas qui a déjà trois films à son actif : « Drancy avenir » en 1996 ; « Adieu » en 2003 et « Parc » en 2009.
Notre film est l'adaptation d'une nouvelle écrite en 1810 par Heinrich Von Kleist (un texte fondateur en Allemagne) ; il y a déjà eu une adaptation ciné réalisée en 1969 par Volker Schlöndorff.

Au XVIème siècle dans les Cévennes, le marchand de chevaux Michael Kohlhaas mène une vie familiale prospère et heureuse. Victime de l'injustice d'un seigneur, cet homme, pieux et intègre, lève une armée et met le pays à feu et à sang pour rétablir son droit.

Le point très positif est le choix du héros, difficile pour le réalisateur, aucun acteur français n'avait le charisme voulu (être un Clint Eastwood avec 30 ans de moins) ; il trouva alors un acteur danois, Mads Mikkelsen (Le Chiffre dans « Casino royale », les 2 premiers volets de la trilogie « Pusher » ; « Le guerrier silencieux », dernièrement « La chasse » de Thomas Vinterberg).
Un acteur au visage presque asiatique, très intériorisé, beau et étrange presque reptilien (donc beaucoup de points commun avec mon Clint). Le film étant francisé, notre danois parle français tout en étant un étranger tant dans la voix que dans la physique, mais aussi dans sa religion. Bref, il est autre, individu dans un monde où seuls les riches existent.
La performance de l'acteur est comme fantomatique, très asiatique (un maître samouraï qui n'a pas besoin de l'affirmer haut et fort ; ses actes parlent pour lui et évidemment il n'a qu'une parole et entend bien la faire comprendre à qui de droit).
D' autres personnages autour de lui qui ont été plus développés que dans l'histoire originale comme le personnage de sa fille (jouée par une adorable gamine, Melusine Mayance que j'avais du voir dans « Ricky » de François Ozon mais elle était bien plus petite) qui va voir sa vie bouleversée par cette histoire.

Second point positif : un filmage dans des décors naturels (les Cévennes et le Vercors) somptueux souvent à des heures particulières pour avoir de la brume ou des lumières rasantes magnifiques apportant une atmosphère assez spectrale.
C'est à la fois réaliste sans être complètement historique.
En fait, le film s'apparente tout autant à un western qu'un film de samouraï.

Le point négatif est la narration qui manque de vigueur, on est loin d'un film d'action (on le sait en  y'allant) mais il y a une progression ultime et patatra, le dernier tiers du film tombe de par un élément scénaristique et historique mais entraîne un ennui et l'émotion tombe alors que la vie du personnage est au plus mal.
Dommage donc.

J'aurais aimé l'adorer, ce n'est pas le cas mais pour Mads {que je vais revoir bientôt dans la série « Hannibal » où il joue le docteur Lecter (abominable tueur en série en devenir)}.
Bon film !
Revenir en haut Aller en bas
 
" Michael Kohlhaas "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Mann ou le Cinéma de la Solitude
» La chanson qui a fait tuer Michael Jackson
» Boschiero, Michael Gienger, etc... quelle littérature croire
» Michael Jackson vivant ! le reportage qui enflamme le Web
» Michael Jackson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: