COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Riddick "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " Riddick "   Mer 25 Sep - 9:31

Le troisième volet des aventures de Riddick dans la film appelé sobrement « Riddick » toujours de David Twoly.
Scénariste réputé (« Le Fugitif »), il réalise son premier film en 1996, « The Arrival » sur une invasion extraterrestre. En 2000, il réalise « Pitch Black » et c'est le méga succès en créant cet anti-héros qu'est Riddick. En 2004, sort une suite ambitieuse (105 millions de dollars), « Les Chroniques de Riddick » (lorgnant vers une saga à la « Dune », les livres, pas le film). Mais c'est l'échec public et critique (alors que le film est très bon même si inégal et mutilé par le studio pour en faire une œuvre plus grand public ; Aberration !!).
Un film d'animation « Dark fury » (2004) et un jeu vidéo « The Chronicles of Riddick : Escape from Butcher Bay » plus tard, la passion des fans est intacte dans l'attente de la réapparition de Vin Diesel dans ce troisième film du desperado.

Riddick a été laissé pour mort sur une planète brûlée qui semble exempte de toute vie. Pourtant, il se retrouve rapidement obligé de lutter pour sa survie contre des prédateurs aliens plus mortels que tous les humains qu’il a affrontés au cours de sa vie. Il trouve un refuge précaire dans une ancienne gare de transit interstellaire désaffectée. La seule façon pour lui de s’en tirer est d’activer une balise d’urgence et d’alerter les mercenaires et autres chasseurs de primes, qui se ruent vers la planète à la recherche de leur proie.

Une histoire moins forte que pour le second film ; notre film ressemble en fait beaucoup au premier (c'est fait exprès).
Autant sur le premier, Riddick cherchait à s'échapper de ses chasseurs de primes, autant ici, il cherche à les rassembler. Tout ça évidemment pour s'en sortir comme à chaque fois.

Le film est pour les Geeks : tirades d'anthologie et définitives pour Monsieur Riddick, grosses bastons, attaques par surprise de Riddick, exécutions violentes, de très grosses bébètes pas belles et méchantes, un gros chien mignon et un sein mais quel sein.

Toujours un visuel classieux et maitrisé même si le film est celui qui a le moins de budget. Super décors souvent naturels (Twoly n'aime pas trop les fonds verts) ;  bonne exploitation des profondeurs de plan (pour les apparitions surprises de Riddick) ; action lisible et plans iconiques en diable (Riddick est proche de Cobra, le dessin animé de notre enfance, enfin la mienne, mais je la préfère).

Vin Diesel est Riddick et inversement (dommage, je l'ai vu en français, faut entendre la voix originale de Vin, grave au possible, une vrai voix de black).
Katee Sackhoff (la Starbuck de « Galactica » nouvelle génération et également femme flic dans « Longmire ») est une chasseuse de prime et c'est le sein (mes aïeux !!!!!!!!!, Madre de Dios !! depuis le temps qu'on attendait ça ; très geek comme réaction, ça !!!).
Jordi Mollá (« Bad Boy 2 ») est le méchant... enfin, tout le monde est méchant dans ce film alors... disons qu'il est plus méchant que d'autres...

Jouissif même si j'ai une petite préférence pour le premier (l'avalanche de surprises) mais il y en a encore ici {es petites astuces du réalisateur qui est aussi scénariste, cela s'est vu à chaque fois ; ce ne sont pas que des films de SF-action-horreur bêtes et méchants (enfin surtout bêtes car c'est très méchant)}.

Bon film !!!

Revenir en haut Aller en bas
 
" Riddick "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: