COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " La Vénus en fourrure "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " La Vénus en fourrure "   Jeu 21 Nov - 10:02

Le nouveau Roman Polanski : « La Vénus en fourrure ».
Après une adaptation de pièce de théâtre avec « Carnages » en 2011, le revoilà avec une adaptation de pièce de théâtre, celle de David Ives d'après le livre (« Venus in furs ») de Leopold Von Sacher-Masoch écrit en 1870, le texte fondateur du masochisme dit-on.
Texte qui a eu ses adaptations cinématographiques, la plus célèbre étant sans doute celle de Jess Franco, enfin la plus salée...

Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée.
Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par coeur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…


Une réalisation qui ne se voit pas qui doit exister, car on est loin d'un filmage de théâtre filmé mais la mise en scène se fait discrète pour que seul subsiste les personnages et leurs ambiguïtés.

Une histoire apparemment simple d'une audition mais qui va se propulser dans des sphères presque étranges.
En effet, les personnages vont devenir proches des acteurs qu'ils incarnent, troublant les limites, nos repères : sont-ils ce qu'ils sont ? Pensent-ils ce qu'ils pensent ??
Dans quelle étagère s'il vous plaît ?
Sans rigoler et j'en vois 2 là-bas, un grand jeu de miroir, assez jouissif, mais également un grand jeu de domination-soumission propre au sujet du livre.
En plus même si Roman le réfute, il parsème tout le film de détails provenant de sa filmographie  {coiffure de Mathieu Amalric proche de la sienne dans « le locataire » (film référence sur la perte d'identité) ; la veste proche de celle de Roman dans « Le bal des Vampires », etc...}.

Tout le projet existe grâce aux talents du duo d'acteur, Mathieu Amalric (qui m'est assez supportable, et vous savez que je n'aime pas trop cet acteur) et Emmanuelle Seigner, femme de Roman (elle a du coucher pour avoir le rôle ; en même temps, qui ne voudrait pas coucher avec c'tte bombe).
Bref, Emmanuelle est super belle (encore et à presque 50 ans, faut voir le corps qu'elle a et qu'elle nous montre, oui, nous la voyons bien, haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa), drôle, ambiguë, nature, parfaite pour le rôle quoi (dire qu'elle a couché alors que Roman pensait que cela lui irait comme un gant).

Une leçon d'actoring, une leçon de théâtre et Emmanuellllllllllllllllle...........

Très bon film quoi.
Revenir en haut Aller en bas
 
" La Vénus en fourrure "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kiki veut 1 m de fausse fourrure grise?
» La fourrure
» [A] Fourrure d'un Rat-Garou TB
» Jambières en fourrure de la Salamandre et de l'Aigle
» " LA TRUITE À FOURRURE "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: