COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Albator ! Albator ! Le corsaire de l'espace. Albator... "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damonx

avatar

Nombre de messages : 854
Date d'inscription : 21/02/2008

MessageSujet: " Albator ! Albator ! Le corsaire de l'espace. Albator... "   Mar 31 Déc - 10:11

Un film d'animation japonais que l'on attendait depuis longtemps : « Albator, le corsaire de l'espace » de Shinji Aramaki.
En fait ce n'est pas un film d'animation que l'on attendait mais un film live et Christophe Gans (« Crying Freeman », « Le pacte des loups » et « La belle et la bête » en 2014) a été sur le projet mais divers problèmes ont fait que tout le monde a abandonné. Retour à l'Anime donc mais en image de synthèse et en 3D. Pour les néophytes, Albator est une création de l'auteur-dessinateur Leiji Matsumoto, datant de 1969, avec une première série animé en 1978 appelée « Albator 78 » avec les Sylvidres puis « Albator 84 »(donc en 1984 si vous suivez) avec les Humanoïdes, censée être une préquelle de la série précédente.
Albator fut si populaire qu'il apparut dans divers séries de Matsumoto comme « Galaxy Express 999 » ou la série « Harlock saga » (du vrai nom du capitaine Albator).
Le réalisateur de notre film n'est pas un manche puisqu'il avait réalisé « Appleseed » en 2005, sa suite (pas vue) en 2007 ; une anime sur l'univers de « Starschip Troopers » (pas vu car savait pas que cela existait mais je met en chasse...).

Dans le futur, l'Homme conquit le cosmos en détruisant tout évidemment et les plus riches décidèrent de se garder la Terre pour leur cité balnéaire en laissant la masse croupir dans la crasse. Une seul homme se souleva en devenant un pirate : Albator. La guerre qui s'en suivit ravagea tout.
Un siècle plus tard, il réapparait étrangement tel un fantôme toujours dans son vaisseau  Arcadia.
Un jeune homme Yama s'invite sur ce navire avec la bénédiction d'Albator et va découvrir le lourd secret de la naissance du pirate de l'espace (et nous aussi par la même occasion).


Un reboot évidemment avec des éléments que l'on connaît, des thématiques, des faits et pleins de nouveautés qui pourraient faire tiquer les vieux (ma génération Albator quoi, le public visé en premier). L'histoire se tient, c'est la principal, a des points communs avec celle de notre enfance (pas de Sylvidres ni d'humanoïdes ; les ennemis seront que des humains) ; les émotions sont toujours un peu extrême comme celles des dessins animés (ça pleure moins quand même mais ça chiale). Bref, j'avais peur d'un spectacle un peu désincarné et bien non.
Par contre, la légende en prend un coup et se développe différemment avec une fin ambiguë voire incompréhensible pour certain ou très évidente pour d'autres : Albator serait-il immortel ? Réponse à la fin du film.

Visuellement, un spectacle monstrueux. Des combats spatiaux encore jamais vu avec des analogies évidentes avec les combats marins des pirates (les abordages sont plus réalistes que dans la série).
Quelques combats à mano avec un Albator foudroyant avec son épée laser.
Le design des personnages ont évidemment changé et pour tout dire sont devenu extrêmement beaux, en particulier les 2 personnages féminins (ah la blonde.......... mais la verte aussi (!!!!!!!!) et oui, y'a une verte). Les deux personnages n'ont pas les mêmes prénoms que dans la série et sont foutrement plus sexuels.

James Cameron idolâtre le film ; il est très plaisant certes mais différent de ce que l'on a pu connaître aussi le décalage me dérange un peu. Après, c'est un beau spectacle ; peut se considérer comme un début donc on peut peut-être espérer une suite...

Bon film !!!


Revenir en haut Aller en bas
 
" Albator ! Albator ! Le corsaire de l'espace. Albator... "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Kiki les choups
» customisation playmobil albator
» Albator, petit énucléé , 2 mis (62)
» La première photo de la Terre entière vue de l'espace a 45 ans
» La Cité de l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: La critique ciné endiablée de Damon-
Sauter vers: