COLLECTIF VIDEO NUMERIQUE
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour faire sourire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pixo

avatar

Nombre de messages : 780
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Pour faire sourire...   Sam 27 Nov - 2:54

LE REGISSEUR. Une journée dans la vie d'un régisseur
Par Chloé CHAMBARET

(Le régisseur général, collaborateur direct du directeur de production, s'occupe de la réalisation administrative du plan de travail, se charge des autorisations de tournage, gère le transport, le gîte et le couvert de l'équipe, loue le matériel et s'approvisionne en pellicules, les envoie au laboratoire, etc. Voici ce que pourrait être la journée type, quoiqu'un peu moins catastrophique, du régisseur.)


01 : 45 - Coup de fil du premier assistant, qui ne se rappelle plus sil vous avait prévenu ou pas du dernier changement de plan de travail. Oui, oui, ça fait trois semaines qu’il vous en parle.

02 : 00 - Vous vous rendormez aprés avoir consulté une ultime fois Météo-France.

04 : 13 - Le réveil sonne. Vous essayez de savoir si en ne prenant pas de café et en sautant la douche vous pourriez vous rendormir cinq minutes et être quand même à 5:15 sur le décor...à quelques 49 km de chez vous (limite avant l’hébergement extra-muros de l’équipe). Vous reportez la douche au lendemain. De toute façon, c’est sans conséquence, personne ne dort jamais avec un régisseur.

04 : 28 - En vous levant, vous marchez sur la queue du chat, qui vous fait savoir sa douleur en vous ouvrant le talon avec ses griffes et ses crocs. Vous titubez jusque dans la cuisine en remerciant le ciel d’avoir une cafetière programmable. Vous ne trouvez pas le sucre. Vous vous ébouillantez en renversant le café sur votre pied blessé.

04 : 28 - Vous claquez la porte et établissez un nouveau record du boom en regagnant votre véhicule (100 m si vous n’habitez pas Paris !)

04 : 51 - Vous arrivez sur l’autoroute, vous appuyez à fond sur l’accélérateur, quand vous réalisez que la voiture que vous suivez à 195 km/h est celle des gendarmes.

04 : 52 - Les gendarmes vous signent une amende, vous leur signez un autographe.

05 : 32 - Vous arrivez sur le décor avec ¼ d’heure de retard. Votre adjoint est là avec les " ventouses ". Grande discussion. Deux véhicules dont un camion sont stationnés sur l’emplacement que vous aviez réservé pour le groupe électrogène et le camion caméra. La déco est mal garée et les calèches prévues pour le lendemain bloquent la circulation. Le transporteur n'a rien voulu savoir, il est reparti. Le pire, c’est que les chevaux sont entrés dans une propriété privée dont ils ne veulent plus sortir.

05 : 33 - Vous installez la table régie (buffet permanent).

05 : 37 - Il n'y a plus rien sur la table régie.

05 : 44 - Arrivée des coiffeurs-maquilleurs. Ils se plaignent qu'il n'y a pas de café.

05 : 59 - Arrivée de la première comédienne. Elle refuse de se faire maquiller : sa caravane est trop loin du décor et sa maquilleuse a l'air de mauvaise humeur.

06 : 00 - Vous parlementez avec la déco pour qu'ils déménagent leur camion. Vos adjoints courent toujours après les chevaux.

06 : 09 - Vous parvenez à faire bouger la fourgonnette qui occupait l'emplacement prévu pour le camion caméra.

06 : 10 - Alerté par le propriétaire du véhicule en question, la police arrive L'autorisation de tourner que vous présentez à l'officier stipule que vous ne disposez pas de cette rue avant 7 : 00 du matin. Il vous faut tout remballer.

06 : 25 - La discussion a été rude mais grâce à la promesse d'une photo dédicacée de l'actrice principale et un petit rôle de figuration, tout s'arrange. De plus, vous obtenez qu'un voiture-fourriére enlève la voiture du mauvais récalcitrant.

06 : 30 - L'actrice principale n'est toujours pas au maquillage. Elle veut maintenant du thé au citron avec des biscottes au miel.

06 : 45 - La deuxième actrice arrive. Le second assistant vient vous trouver : elle veut une camomille avec des œufs brouillés. Sa caravane est trop loin du décor.

07 : 00 - Le convoi est là : électros, machinos, groupe électrogène... Ils sont furieux, votre adjoint s'est trompé de sens en faisant le plan (pour aller sur le lieu de tournage) : une flèche à gauche au lieu d'une flèche à droite et voilà ! Ils vous courent après. Vous courez après votre adjoint. Votre adjoint court après les chevaux.

07 : 05 - Le metteur en scène arrive. Décide de changer le programme. Veut savoir où est le régisseur, parce qu'il aurait du anticiper le changement. Ah oui ? Et qu'est-ce qu'on tourne à la place ? La scène prévue demain avec la calèche et les chevaux.

07 : 00 - Votre adjoint au talky. Il vous annonce très fièrement et avec emphase que le transporteur est finalement venu reprendre attelages et bestioles.

07 : 09 - La table régie est vide à nouveau et le metteur en scène veut son petit-déjeuner.

07 : 10 - Le propriétaire de la maison / du décor se plaint que le régisseur ne lui a jamais dit qu'on allait faire exploser sa porte d'entrée. Vous admettez ne pas être au courant vous-même.

07 : 15 - Le responsable des effets spéciaux demande pourquoi le régisseur ne lui a pas dit qu'un permis était nécessaire pour faire exploser la porte. Comment ça vous n'étiez pas au courant ?

07 : 18 - La déco jure ses grands dieux qu'elle vous a écrit un mémo.

07 : 20 - Le premier assistant affirme vous en avoir parlé quand il vous a appelé à 1 : 45 ce matin.

07 : 25 - Un sapeur pompier débarque. Examine l'installation électrique.

07 : 30 - Le deuxième assistant mise en scène veut savoir où est le téléphone. Vous lui dites qu'il peut utiliser celui de la maison, mais que selon le contrat, personne d'autre ne doit s'en servir.

07 : 35 - Le pompier veut voir le permis... et son défraiement-essence. Vous lui expliquez à propos du permis, et qu'il n'a pas droit au défraiement-essence. Il vous explique à propos du permis, et il a droit au défraiement-essence. Plus de problème de permis.

07 : 40 - La scripte veut téléphoner. Elle doit absolument appeler son agent en bourse. Vous lui expliquez qu'il y a une cabine 50 mètres parés le coin de la rue à gauche. Elle vous insulte pour ne pas avoir choisi un décor avec téléphone.

07 : 45 - La fourrière, supposée vous débarrasser de la voiture du récalcitrant, enlève le camion caméra. Où sont vos adjoints ?

07 : 47 - Le deuxième assistant réalisateur laisse la scripte se servir du téléphone de la maison, ainsi qu'un figurant, miraculeusement arrivé dans la même voiture que le second, et qui a déjà obtenu un défraiement costume, alors que la caméra est encore dans le camion (qu'on enlève).

07 : 55 - Le directeur de production arrive et veut savoir pourquoi vous avez dépensé 927 FF pour le déjeuner de la veille. Il ne signera pas cette note de frais. "Mais le réalisateur voulez déjeuner là". Il s'en fout, ce n'est pas son problème.

08 : 00 - Le propriétaire demande pourquoi tout le monde se sert de son téléphone.

08 : 13 - Un employé de l'EDF-GDF vient réparer une fuite chez le voisin. Sort son marteau-piqueur. Le 1er assistant vous prie de bien vouloir faire cesser ce vacarme.

08 : 38 - Les costumes ont oublié la paire de chaussures pour un acteur. Débrouillez-vous, on tourne dans 20 minutes.

09 : 15 - La femme du propriétaire essaye de sortir sa voiture du garage. Il faut changer la table régie (vide) de place.

10 : 16 - Le second veut savoir où on va déjeuner si il pleut. Il fait 35 degrés, ciel dégagé, c'est le plus beau jour dans l'histoire de l'humanité, mais il veut quand même que vous soyez prêt, au cas où...

12 : 30 - Pose déjeuner. Le régisseur en profite pour annuler le second décor et obtenir un permit pour une scène de cascades. Vous partez au bureau.

14 : 06 - A peine en avez-vous franchi la porte que l'on vous demande au téléphone. C'est la mairie. Vous avez réveillé tout le monde ce matin. Speech sur combien le maire soutien l'industrie cinématographique (partout mais pas dans son quartier). Il va falloir songer à indemniser tout le monde, et en particulier les commerçants (c'est toujours les mêmes !).

14 : 17 - Coup de fil de maître Untel, l'avocat des propriétaires du décor : qui va payer la réparation de la porte d'entrée ?

14 : 55 - Le producteur veut que vous lui fassiez de la monnaie, ils sont en pleine partie de poker menteur à côté.

15 : 05 - Vous appelez le directeur de production, concernant les frais de réparation d'un décor. Il n'accepte pas de vous faire un chèque. 760 FF pour poncer, re-vernir, nettoyer et cirer 250 mètres carrés de parquet, c'est de l'arnaque !

15 : 23 - La secrétaire de production veut le plan pour demain. Pas fini. Il y a une urgence sur le plateau. Quoi? Je sais pas mais ils veulent te voir...tout de suite.

15 : 46 - Vous arrivez sur le plateau. Quelle est l'urgence? Personne ne sait.

16 : 02 - La femme du propriétaire revient avec sa voiture de luxe. Il faut encore bouger la table régie (vide).

16 : 03 - Votre adjoint se rappelle enfin quelle était l'urgence : un figurant s'est étranglé avec un sandwich qu'il avait apporté. Et les autres figurants croyant que la régie distribuait des sandwichs ont déserté le plateau.

16 : 04 - Le premier assistant vous insulte, ce n'est pas l'heure du casse-croûte.

16 : 05 - Les techniciens et les ouvriers réclament un sandwich. Sauf l'actrice principale : elle veut un croissant aux amandes et un thé au jasmin.

16 : 13 - Vous parvenez à calmer les esprits. On va pouvoir reprendre le tournage. Le metteur en scène demande le silence. Votre Portable sonne. Il vaut mieux rentrer dard-dard au bureau si on veut éviter le lynchage.

16 : 47 - Le comptable veut savoir exactement à combien de km se trouvent les décors des 3 prochaines semaines. La moitié de votre budget sur ce film va passer dans du défraiement-essence ! Vous n'auriez pas pu choisir des décors plus prés ?

16 : 58 - La nouvelle version du scénario atterrit sur votre bureau. Au programme, une course-poursuite en rollerblades sur les Champs-Elysées aux heures de pointes. OK pour moi.

17 : 56 - Un agent de la compagnie d'assurance au téléphone. Souhaiterait que vous lui fassiez parvenir un rapport sur l'accident du figurant.

17 : 59 - Le directeur de prod vous signe en grognant un chèque de 500 FF pour la remise en état du parquet. Vous trouve un peu fatigué. Le fait d'avoir trop de chose à faire est mentionné. Le directeur de prod vous suggère de mieux utiliser votre temps.

18 : 51 - Vous complétez les rapports d'assurance. Coup de fil d'un autre régisseur. Connaissez-vous une salle d'audience où il pourrait filmer? Pourquoi pas le palais de justice? Très bonne idée, merci.

19 : 48 - Liste des choses à faire demain. Ressemble beaucoup à celle d'aujourd'hui. Vérifiez que pellicules et bandes son sont bien au labo. Vous rangez, et essayez de partir.

20 : 48 - Vous partez. Vous rentrez chez vous.

22 : 13 - Vous vous couchez en vous disant que c'est le dernier film que vous faites en tant que régisseur. Dés lundi vous irez au CNC cherchez votre carte de directeur de production.

01 : 45 - Coup de fil du premier assistant réalisateur. Ne se souvient plus s'il vous avait communiqué les derniers changements du plan de travail. Au secourssssssssss !

Revenir en haut Aller en bas
CINESUB

avatar

Nombre de messages : 471
Localisation : centre
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Pour faire sourire...   Dim 28 Nov - 9:09

un vrais metier Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cinesub.com
 
Pour faire sourire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel configuration pour faire tourner Heredis 11 ?
» quelle matiére pour faire des doublures?
» trucs pour faire tomber la fièvre
» Les lieux insolites pour faire l’amour
» Pour faire travailler les neurones .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Locomovies :: Le comptoir :: Discussions générales-
Sauter vers: